Biography  botón inglés botón alemán botón francés botón espa˜õl          Repertoire          Press          Media

Anna Bonitatibus Biographie

Lauréate de l’International Opera Awards, pour Semiramide – La Signora regale, (2015) et Best Female Voice Finalist IOA (2016), l’anti-Diva, comme elle aime se définir, Anna Bonitatibus se distingue pour la noble passion avec la quelle porte sur scène les titres entre les plus célèbres du théâtre musical aussi comme pour son infatigable engagement avec le quel promeut la divulgation du répertoire moins connu. Elle compte parmi les titres représenté soixante-dix opéras, depuis les chefs-d’œuvre absolus de Claudio Monteverdi aux titres retourné à l’avant-scène de Francesco Cavalli (Didone, Ercole amante, Calisto) en passant pour la production théâtrale d’Händel (Agrippina, Deidamia, Giulio Cesare, Orlando, Tamerlano, Tolomeo, Ottone, Il Trionfo del Tempo e del Disinganno) et les compositeurs de l’école napolitaine, de Pergolesi à Cimarosa, jusqu’à son bien aimé Gioachino Rossini: La Cenerentola, Il Barbiere di Siviglia, LItaliana in Algeri, Le Comte Ory, Il Viaggio à Reims, Tancredi et encore Cantates, Messes et les rares et précieux Péchés de Vieillesse du pesarese.

En incarnant Cherubino, dans les dapontiennes Le Nozze di Figaro devient une des interprètes mozartiennes les plus acclamées. Suivront Don Giovanni, Così fan tutte, Mitridate Re di Ponto, Lucio Silla, La Clemenza di Tito, ainsi que le répertoire sacré et profane du compositeur salzbourgeois. Le vaste repertoire de la mezzo-soprano comprend aussi la Messa di Requiem de Giuseppe Verdi, Ginevra di Scozia de Simon Mayr et Enrico di Borgogna de Donizetti interprété avec grand succèss au Donizetti Opera de Bergame (2018). Le répertoire français inclut Carmen, rôle habilement débuté à Madrid (2018), et que se rajoute à L’Enfant et les sortilèges de Ravel, Roméo et Juliette de Berlioz et de Gounod, à Les contes dHoffmann d’Offenbach, Werther et Don Quichotte de Massenet.

Des premieres pas au Teatro alla Scala, à la Bayerische Staatsoper de Munich, au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, au Teatro Real de Madrid, La Monnaie de Bruxelles, la Wiener Staatsoper de Vienne, Royal Opera House de Londres, Festivals (Salzbourg, Florence, Munich, Bologne, Grange) et dans les salles de concert internationales les plus renommées (de Russie aux Etats-Unis) Anna Bonitatibus a collaboré avec les chefs d’orchestre et les metteurs en scène parmi les plus prestigieux: Sir Charles Mackerras, Riccardo Muti, Sir Antonio Pappano, René Jacobs, William Christie, Ivor Bolton, Myung Whun Chung Alan Curtis, Roberto Abbado, Ottavio Dantone et Luca Ronconi, Jerome Savary, Pier Luigi Pizzi, Dario Fo, David McVicar, David Alden, Sir Jonathan Miller, Kasper Holten, Emilio Sagi, Sven-Eric Bechtolf, David Pountney.

Le Convegno Internazionale Rossini 2017 a inaugurée les récentes célébrations consacrées à Rossini150° et Anna Bonitatibus a été l’interprete du concert spécial “Rossini e gli altri. La Gran scena” organisé par la Fondazione Rossini de Pesaro; pour les mêmes célébrations a été invité au Rossini Opera Festival 2018 et en septembre de la même année, elle a été ambassadrice rossinienne à la National University di Seoul (Corée du Sud) et au St. John’s College of Cambridge avec des récitals et des Master Class dédiée a Gioachino Rossini.

Parallèlement à son activité artistique, Anna Bonitatibus est engagée dans la recherche et la promotion de la Lirica italiana da camera à travers le project de la maison d’éditions musicales Consonarte – Vox in Musica, fondée par elle-même et qui collabore avec musiciens et musicologues experts venant de plusieurs universités europeennes les plus rénommée. Le projet vise la revalorisation internationale de cet immense patrimoine musical pour lequel des initiatives précieuses sont en cours, notamment les récentes Récitals de la mezzo-soprano italienne au Wigmore Hall de Londres.

Parmi ses enregistrements CD les plus récents: L’Infedeltà costante consacré à Haydn, Un Rendez-vous, un portrait du répertoire de chambre de Gioachino Rossini, Semiramide – La Signora regale, un itinéraire musicale, de Porpora à García, consacré à la première Reine de Mésopotamie; La Tempesta, Cantates de chambre de la compositrice Marianna Martines, tous paru chez DHM/RCA/SONY. En DVD Il Barbiere di Siviglia pour Hardy-RaiTrade, La Didone et Ercole amante (OpusArte) et Così fan tutte (Arthaus), L’incoronazione di Poppea pour Virgin Classic. En streaming on a récemment pu voir Anna Bonitatibus ne La Clemenza di Tito e Lucio Silla (La Monnaie, Bruxelles) et dans L’Italiana in Algeri (Staatsoper, Vienne). Le dernier enregistrement (2018, BR Klassik) est l’album «en travesti«: le récital, salué par un consensus exceptionnel de public et critique, couvre la parabole des parties “en pantalon» composées pour les voix féminines et des quelles Anna Bonitatibus a toujours été une interprète de référence.